Accueil
 
 
 
 

Regroupement PCF-GU voila une bonne nouvelle !

En découvrant le texte ci dessous ma première réaction est d'être satisfait de la décision des deux partis de se regrouper. Personnellement je considère qu'il faut en finir avec des structurations qui nous engagent dans des alliances politiques ou subsistent des oppositions qui laissent supposer une incapacité à mener un combat commun cohérent, sauf circonstances particulières que constituent les rassemblements électoraux, sous certaines réserves, et les actions communes qu'implique le renforcement des mouvements sociaux.

Le Parti Communiste est suffisamment ouvert pour permettre que s'y retrouvent des militants issus de nombres de courants à gauche qui peuvent ainsi à la fois s'intégrer dans une discipline commune de parti et se trouver à l'aise dans la défense de leurs convictions. Cela implique un fonctionnement démocratique incontournable et en permanente évolution et amélioration.

Une chose est certaine il faut pour cela construire un parti doté de militants formés aux principes tant sur le plan idéologique qu'organisationnel. D'où le souci d'un travail d'éducation, non dogmatique mais exigeant au niveau de l'analyse, mêlant pensée et action. Face à un adversaire de classe détenant tous les rouages de la formation (je devrais dire formatage) des citoyens, l'exigence du débat s'impose tout autant que le respect des choix majoritaires pris dans toutes les instances du Parti.

Le PCF et la GU confirment officiellement leur regroupement
Gérald Rossi
Jeudi, 10 Septembre, 2015
Humanite.fr

Pierre Laurent et Christian Picquet ont commenté devant la presse les raisons de ce rapprochement. Par ailleurs il a été précisé que le prochain congrès du PCF se tiendra du 2 au 5 juin prochains.

« Ce matin, le conseil national du PCF a pris acte à son tour de la décision de la Gauche unitaire (GU) de rejoindre le parti communiste. Ses dirigeants et militants vont prendre leur place normalement dans le vie du parti et de ses instances ». C’est ainsi que Pierre Laurent, le secrétaire national a confirmé à la mi-journée devant la presse ce que Christian Picquet, jusque là dirigeant de la GU, a qualifié « d’acte politique important ». Après un congrès tenu en juin, la GU avait le week-end dernier tenu « une réunion de ratification ».

Autrement dit, la Gauche unitaire, créée en 2009 à partir d’un courant du Nouveau parti anticapitaliste (NPA, ex LCR), et qui avait intégré le Front de Gauche, a cessé d’exister en tant que telle. Car, comme le précise Patrick Piquet, « nous sommes clairement adhérents du PCF, à l’intérieur du PCF (…) il est clair aussi que cela s’appuie sur la conviction largement partagée qu’il faut en finir avec les logiques d’émiettement des forces de gauche, d’un éparpillement entretenu jusqu’à l’absurde, chacun campant sur quelques particularités ».

Pour les deux dirigeants, cette évolution ne signifie pas pour autant que le Front de Gauche, dont la GU fut la 3e composante, aurait cessé de jouer un rôle dans le paysage politique. Ainsi, dans une déclaration commune qui pointe le fait que depuis « de nombreuses années nos deux formations constatent leur convergence de vues », PCF et GU « réaffirment la nécessité de faire grandir l’exigence d’une autre politique, pour rassembler de nouveau la gauche sur un nouveau projet social et démocratique ». Elles insistent pour dire qu’elles « agissent dans ce cadre pour que le Front de Gauche soit un instrument d’un tel rassemblement… ». Pierre Laurent et Christian Picquet sont assez unanimes d’ailleurs pour confirmer « qu’une certaine limite a été atteinte avec le Front de Gauche tel que nous le connaissons aujourd’hui (mais il) n’est pas question de l’enterrer… »

La déclaration commune, actualité oblige, insiste aussi « sur la nécessité, s’agissant des élections régionales, de favoriser les rassemblements les plus larges, aux premiers et seconds tours, à partir de propositions audacieuses récusant la logique de l’austérité nationale, condition pour battre la droite et l’extrême droite, garder à gauche le plus grand nombre de régions, aboutir à de nouveaux contrats majoritaires à la tête de celles-ci ». Dans le même temps, Pierre Laurent a confirmé que « désormais, partout les communistes ont décidé d’entrer en campagne ». Après avoir indiqué que le prochain congrès du PCF se tiendra du 2 au 5 juin 2016, il a aussi précisé que quatre dirigeant de l’ex GU seraient désormais invités permanents du conseil national et Christian Picquet siègera également au comité exécutif national, lequel se réunira le 21 septembre pour sa séance de rentrée.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.