Accueil
 
 
 
 

Les vents qui engendrent les tempêtes

Qui sème le vent récolte la tempête

Vous allez dire que je me répète. J'aime bien les vieux proverbes. Ils ont le mérite de trouver leur place dans le présent ! A condition d'en expliquer l'usage.

La France se porte mal, l'Europe aussi et le monde n'en parlons pas.

Sur ces trois niveaux une seule explication qui peut paraître à certains trop limitée et manichéenne mais qui a pour fondement l'exploitation de l'homme par l'homme que permet la propriété privée des moyens de production, de tout et de n'importe quoi, faisant de la force du travail une marchandise créatrice de richesse dont l'essentiel est volé.

Tournez vous comme vous voudrez et nous en reviendrons toujours là qu'il s'agisse des usines, des PME et même de l'exploitation agricole ou des professions dites libérales. Après pour ménager les susceptibilités, nous vous dirons qu'il ne faut pas confondre l'auto exploitation de l'artisan, du paysan ou du commerçant (les petits propriétaires) avec celle que pratiquent ceux du CAC 40.

Leur position dans l'économie interdit de les ranger, malgré leurs faibles revenus dans le camp des prolétaires, pas plus que leur positionnement idéologique. Ils sont très souvent tentés par toutes sortes de démarches poujadistes les opposant aux salariés en se faisant des alliés objectifs du grand patronat que par opportunisme ils dénoncent en paroles mais pas en actes.*

Sans quoi le Front National qui les utilise massivement n'existerait pas et ne réussirait pas cette prouesse, à partir du mécontentement des uns et des autres de les embrigader dans traditionalisme et nationalisme usant du fait religieux dans les deux sens.

Les religions ? Parlons en ! Il est de bon ton dans la plupart des débats, dans l'écrit et l'audio visuel, et repris au sein des partis politiques (et je n'exclue pas le PCF, toutes proportions gardées) de mettre en évidence les différentes interprétations des textes religieux (dont il ne faut pas oublier que leurs auteurs sont des hommes vivant dans des contextes particuliers de rapports sociaux en évolution) Ainsi veut on établir une séparation entre les interprétations des uns qui seraient les bons les modérés de celles des autres les méchants dogmatiques et ainsi développent-on un faux débat qui consiste à vouloir juger des conséquences bienfaisantes ou malfaisantes de ces deux interprétations. Si les religions jouent sur ces deux tableaux pourquoi ne pas le dire !

L'histoire est cependant là pour prouver qu'à l'arrière de ces débats sibyllins et parfois incompréhensibles existent des conflits d'intérêts économique dont la lutte des classes n'est pas la moindre manifestation. Et que donc ce sont les religions instrumentalisées par essence qu'il faut mettre en cause. Ce que peu de gens, y compris matérialistes et athées se gardent bien de faire, par opportunisme politique.

Et lorsque viennent les conflits catastrophiques , les peuples qui se sont au fil des temps laissés convaincre que la question n'est pas économique et qu'elle est dans les intégrismes religieux, voient naitre avec sympathie ou horreur selon l'état de leur conditions de vie, des totalitarismes et fascismes qu'on leur demande d'abattre, la fleur au fusil.

Le vent consiste ici à provoquer le trouble dans des pays dont les économies (convoitées au travers de ressources minières et pétrolifères) sont fragilisées par des rapports sociaux archaïques. Ainsi nait la tempête. (Afghanistan, Irak et Lybie, entre autres)

Et ça peut marcher. Sans mauvais jeux de mot c'est ce que j'ai pu constater sur le marché en distribuant des tracts contre la loi El Khomri et le projet de modification constitutionnel ce mardi !

Deux siècle de lutte depuis la révolution française pour les libertés et le droit social passent à la trappe dans le tête de cette dame qui dans l'amalgame rend communistes et socialistes responsable de sa situation précaire ! Et bien entendu centre toute sa hargne contre ceux (et elle ne fait plus de différence la non plus) à l'encontre de ces étrangers qui viennent de se faire sauter dans l'aéroport et le métro de Bruxelles. Elle n'a pas l'âge de prendre un fusil mais elle applaudirait si l'on en donnait un aux autres. J'ignore si elle a des enfants.

Cette "citoyenne" symbolise l'ignorance. Mais là il s'agit du vent (le rien) qui lui fait récolter l'imbécilité (la tempête)

De quoi pleurer sur son espèce !

* D'où cette modernité dont se régalent les énarques à la Macron et qui voient dans l'auto entrepreneur la synthèse entre prolétariat et capitaliste ce qui n'est que du capitalisme malin !

Les retraités communistes distribuent notre journal de blog appelant les jeunes à manifester le 31 mars avec les salariés (rappelons que l'UNL appelle les lycéens à manifester le 24 mars également)

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.