Accueil
 

Les sites amis

 
 
 

Le FN ne fait que reprendre à son compte le mécontentement que généralise la politique libérale !

On finit par en avoir un peu marre de tenter d'expliquer le sens de l'existence du Front National.

Cependant on ne peut en faire l'économie car son existence et son développement témoignent d'une vaste duperie, qu'alimente non seulement le FN lui même mais également ceux qui crient le plus fort contre lui, de l'UMP au PS en passant par le soi disant centre. Et je ne suis pas sûr qu'au sein de la gauche dite radicale on ne tombe pas parfois dans le panneau des stratèges de ce parti qui sont plus malins qu'il n'y parait.

Je ne reviendrai pas sur ce que j'évoquais ici même il y a quelques jours à propos de l'opération du père et de la fille qui n'est certes pas terminée. Si le scénario évolue comme annoncé, il va y avoir, le jour ou le fondateur de ce parti passera devant les instances dirigeantes, une probable conclusion qui ne sera pas de constater l'éclatement de ce parti, comme voudrait le faire croire le grand père, mais l'intronisation de la petite fille comme il l'a déjà programmée.

Et tous ceux qui auront avec force mobilisation médiatique pu se réjouir de l'incident n'auront plus qu'à attendre le prochain coup du patriarche. Quant à ceux qui sont tombés dans le panneau des spéculations psychanalytiques auxquelles se livrent quelques médiocres émules des théories freudiennes, ils y seront aussi pour leurs frais.

Et ce ne sont pas les possibles manœuvres visant à conforter la présence familiale garantie dans la course aux régionales qui changeront quelque chose à une nouvelle poussée du FN que nous préparent les exhibitions juppéo-sarkoziste et autres prétendants de l'UMP qui voudraient bien être les bénéficiaires de la déconfiture à gauche.

Ni d'ailleurs les espérances Vallso-Hollandiste et autres prétendants du PS qui freineront l'abstentionnisme et du coup la poussée Philippo-Lepéniste (pour faire court)

Non ce qui pourrait changer quelque chose, c'est une réorientation à gauche de la politique gouvernementale avec projet d'augmentation des salaires (SMIC à 1700 €) la réduction de la durée du travail (les 32 h doivent être instaurées avec la retraite à 60 ans) la sécurité sociale du parcours professionnel (avec formation notamment pour les sans emplois et plus particulièrement les jeunes) les investissements publics (santé, école, logement). Le tout avec des financements appropriés assurés par une grande réforme fiscale.

Ca oui cela fera chuter le FN.

Ceux qui se prennent pour des résistants de la première heure, brandissant les mots comme des mitraillettes sans cartouches et prétendant défendre la république, creusent sa tombe.

Et s'ils se voient ranger dans la catégorie des "tous pourris" par un peuple excédé ils n'ont point à s'en étonner ! Le FN ne fait que reprendre à son compte le mécontentement que généralise la politique libérale !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.