Accueil
 
 
 
 

Une base solide, une résistance solide

Avec un résultat de 1967 voix représentant de 7,53 % des exprimés le binôme de candidats communistes, élus municipaux, présentés sous l'étiquette FRONT DE GAUCHE-PCF et les deux remplaçants réputés pour leur activité syndicale et associative tout autant que les deux titulaires, la démonstration est faite qu'il existe une force avec laquelle il faut compter pour que se construise une alternative à gauche. Car si la question du rassemblement parait nécessaire à gauche, celle ci doit reposer sur des objectifs et des stratégies bien claires. Il apparaît que lorsque sont présents des élus communistes, qu'ils soient dans des majorités ou des oppositions, que sont actifs des militants sur le terrain, on peut résister au discours des médias qui éludent les vraies questions politiques et se livrent à de scandaleuses diversions laissant place à de médiocres distractions et à l'exploitation sordide et honteuse des faits divers. Un seul point faible à Tarascon, qui confirme nos analyses précédentes, constatant que des gens de gauche se sont laissés aller à soutenir la droite, ce qui d'ailleurs ne lui a pas été favorable et une fois de plus profite au Front National qui obtient presque la majorité absolue sur cette ville. Le phénomène national qui consiste à ne pas prendre en compte les vrais besoins de la population a ses répercussions locales : lutte contre la désertification médicale, initiatives pour la formation professionnelle des jeunes, politique audacieuse de valorisation de la ville sur le plan du tourisme, fortes actions pour encourager le développement des PME et donc de l'emploi, lutte intransigeante pour le maintien des services publics (poste, sécurité sociale, aide sociale, etc.) Ce n'est pas le Front national qui va apporter des solutions mais il se nourrit de ces carences à droite et hélas parfois dans la gauche social démocrate qui se compromet dans des politiques droitières. A l'avenir pour en finir avec cette situation dangereuse, il n'y a d'autre réponse que de donner à ceux qui mènent le combat résolu, sans compromission, la force nécessaire pour offrir et réaliser une autre politique, c'est à dire renforcer le Parti Communiste. Local ou national le combat est le même. Il faut en finir avec les mentalités d'assistanat et exiger de nouveaux droits. Quand une société génère des comportements soumis aux clientélismes, outre que cela crée des désillusions, cela engrange des réactions imprévisibles de ceux qui sont victimes des promesses non tenues. Le Maire de Tarascon et ceux qui, parfois issus de gauche, entrent dans ce jeu en paient le prix du recul, de la perte de confiance. Le PS en fait la démonstration depuis son attitude lors des municipales. Sur Tarascon, comme le prouvent, à l'inverse, les résultats à Noves et Cabannes, l'absence de candidature marquante issue du PCF et attachée à défendre l'identité de ce dernier et donc de ses propositions nous a privé de progression et ramené au score de 2004. Mais cela constitue déjà une solide base pour l'avenir, si nous savons garder un cap ferme dans nos objectifs et notre stratégie. Des objectifs clairs qu'il faut évidemment affiner et porter avec la population ce qui nécessite le renforcement de notre organisation. Nous ne pouvons nous satisfaire d'un vote a droite qui dépasse les 80 % des exprimés dans notre ville, d'une abstention qui frappe la moitié de l'électorat ! Quant au canton comme nous venons de le faire ensembles, militants communistes et soutiens divers, nous devons rester en coordination pour prendre des initiatives communes dans chaque ville et chaque village. Il n'est pas de catégorie d'âge, de catégorie sociale qui ne soient concernées par notre démarche. Encore faut-il la connaître... Jacques LAUPIES, Secrétaire de Section PCF de TARASCON CE JEUDI 26 MARS 2015 A 18 h 30 MAISON DES ASSOCIATIONS A ARLES BOULEVARD DES LICES REUNION PUBLIQUE EN PRESENCE DU BINOME NICOLAS KOUKAS ET AURORE RAOUX CANDIDATS DE TOUTE LA GAUCHE

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.