Accueil
 

Les sites amis

 
 
 

Municipales : la population veut du concret pas des discours enfumant (suite)

29012014

Nous l’avons déjà indiqué : face au spectacle désolant qu’offrent les organisations locales de gauche qui n’ont pas pris en compte la nécessité du rassemblement face à la droite et à l’extrême droite, les communistes ont pris la décision de placer chacun devant ses responsabilités en faisant un certain nombre de propositions.

Il aurait été plus efficace de construire ensemble un programme audacieux et de le présenter  le moment venu à une population qui désespère  des pratiques politiciennes qui inondent tant nationalement que localement  les esprits par médias interposés. Les conditions n’étant pas remplies face à la manifestation des égos locaux, nous allons placer ce petit monde devant ses responsabilités et leur soumettre ce que nous aurions défendu si l’entente avait pu se réaliser.

Nous avons évoqué hier le domaine de l’offre de soins que nous voudrions de qualité, efficace et accessible et qui nous le répétons est plus affaire de volonté politique que de moyens

Nous voudrions évoquer aujourd’hui l’une de nos propositions concernant la revitalisation du centre ville.

Le principal reproche qui est fait à la municipalité sortante est de ne pas maitriser la propreté en centre ville. Sans doute y a t il des efforts conséquents à réaliser dans ce domaine mais ce n’est pas ce qui règlera le marasme économique du centre ville. La réponse se trouve en liaison avec d’autres aspects, d’autres réponses concernant : l’habitat, le commerce, le tourisme, le maintien à domicile des personnes âgées, le mixage des catégories différentes catégories sociologiques,  etc.

Pour ce qui est de l’habitat nous y reviendrons dans notre chapitre sur la politique municipale du logement.

Le commerce, chacun comprendre qu’il dépend des autres éléments que nous venons d’évoquer et évidemment est en lien direct avec le pouvoir d’achat et l’emploi de la population (et de ses visiteurs). Ce ne sont pas les réductions des cotisations sociales (appelées charges) qui atténueraient encore plus ce pouvoir d’achat et le développement de l’emploi qui peuvent constituer une réponse crédible.

Le maintien à domicile doit se retrouver dans notre politique de santé et de soutien aux personnes âgées.

Le mixage consisterait à éviter  les quartiers pauvres et les résidences de couches dites moyennes devenant chacune des ghettos mis en opposition. Enfin point important le recentrage des constructions de logements sociaux et l’encouragement des petits propriétaires à investir doit-être prioritaire afin d’éviter une extension couteuses des équipements de viabilité.

Nous retiendrons donc un élément essentiel de notre proposition pour revitaliser le centre ville : une politique de tourisme axée essentiellement sur l’offre conséquente et durable.

Si un certain nombre d’initiatives se trouvent être positives et intéressantes, et nous ne contesterons pas l’utilité et la nécessité de leur développement (port fluvial, efforts de promotion) elles ne peuvent déclencher le renouveau de notre ville et doivent – être accompagné  d’une forte politique d’accueil en centre ville pour « fixer le séjour » dans notre belle cité.

Cela passe par l’aménagement de certaines artères favorisant l’implantation commerciale et artisanale  et surtout l’implantation « intra muros » (nous entendons par là les digues au nord et à l’ouest et les voies de chemin de fer au sud et à l’est) d’une base hôtelière permettant de fixer le tourisme dans notre ville et d’en faire le centre des visites dans un rayon de 100 km riche d’un fabuleux patrimoine naturel, historique et culturel.

Les études et la réalisation de telles infrastructures, en coopération avec les collectivités départementales, régionales, l’état mais également des groupes hôteliers  permettraient ainsi d’insérer notre ville dans une politique régionale touristique qui souffre, autour de l’axe rhodanien d’un manque en matière de tourisme réceptif. D’autant que les retombées pour l’emploi dans notre ville peuvent-être conséquentes tout autant que pour le commerce en centre ville.

Donc nous invitons les tarasconnais à prendre en compte ce deuxième grand axe de nos propositions et puisqu’ils souhaitent tous votre bien être de s’en inspirer !

« A GAUCHE ON S’INSTALLE »

DSC_0607

Une liste se réclamant d’un collectif du Front de Gauche qui se constitue et sera animée par André Thomaso

DSC_0604

Une liste soutenue par le PS et conduite par MC Bernard et intitulée « Osons Tarascon »

DSC_0620

Pour l’instant SDF une liste semble en préparation avec l’éternel transfuge JR Soler qui a trouvé des soutiens occultes, ne serait-ce que pour rédiger ses tracts, seule trace de cette ultime tentative qui ne peut intéresser que la droite et certains du PS.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.